23

mar 2016

Bibliographie : entreprise réinventée, humanisme et performance

Cette bibliographie aborde les thématiques de l’émergence de nouveaux modèles organisationnels, ou comment la libération de l’intelligence collective devient de plus en plus synonyme de performance économique durable.

Les employés d’abord (Vineet Nayar)

« Les employés d’abord », Vineet Nayar, Diateino, 2011, 231p, 20€

Vineet Nayar est Pdg de HCL Technologies Ltd (60000 personnes, chiffre d’affaires 2600M€). L’ouvrage raconte comment, en se focalisant sur la création de valeur pour le client, l’entreprise a, en 4 ans, multiplié par 3 activité et résultats, la traversée de la « crise » réduisant sa progression à 20% l’an. Ces éléments chiffrés crédibilisent le pari sur les hommes dont Vineet Nayar fait le récit, fondé sur la confiance dans la capacité et la motivation de l’ensemble des salariés, ceux qui « créent la valeur pour la client ».
Une histoire « incroyable » et pourtant marquée de bout en bout au coin du bon sens et de la cohérence : Si c’est le salarié en contact avec le client qui « crée de la valeur », alors l’entreprise doit être à son service. Il faut en finir avec l’approche « commandement et contrôle » et avec la culture de l’excuse : les fonctionnels sont au service des opérationnels ; le management est au service des créateurs de valeur, les créateurs de valeur se préoccupent d’améliorer le résultat du client, et le PDG est au service de l’ensemble de ses collaborateurs. Non pas simplement des mots, mais une réalité conquise en s’appuyant sur la transparence, la bonne volonté, l’exemplarité, la confiance affirmée.
Lisez cet ouvrage qui démontre que « oui, c’est possible » et « la performance repose sur les hommes, et quand on se fie à eux, cette même performance ne connaît pas de limite !! » Il ne reste plus qu’à oser, en allant au bout, tout au bout de ses convictions. Cela en vaut la peine. Et n’opposons plus les intérêts de l’actionnaire et ceux des salariés : HCL Tech Ltd est valorisé 5000M€, le double de son chiffre d’affaires.

Les entreprises humanistes (Jacques Lecomte)

Les entreprises humanistes – Jacques Lecomte – Les Arènes, 01/2016, 526p

Jacques Lecomte, docteur en psychologie, est un expert de la pensée positive. Il s’est notamment fait connaître par son ouvrage « La bonté humaine » qui, à rebours de la pensée médiatique, mettait en évidence les racines profondes et universelles de la bonté dans l’homme.

Dans « Les entreprises humanistes » il enquête sur les ressorts de la motivation et, s’appuyant sur les exemples concrets du succès d’entreprises où l’homme est valorisé, responsabilisé et laissé libre, il propose une vision renouvelée du management. Faisons confiance et la performance économique apparaîtra. Laissons les équipes se fixer elles-mêmes les objectifs et les attentes seront dépassées. Et, dans le même mouvement, le monde économique inventera les réponses aux défis environnementaux.

Dès lors que les patrons acceptent d’abandonner les paradigmes dépassés de la verticalité et du contrôle, ils ouvrent la porte à la recherche universelle d’un « être plus », source d’épanouissement et de bien-être collectif. Une utopie ? Le vécu d’un nombre croissant d’entreprises montre que non.

Reinventing organizations (Frédéric Laloux)

Reinventing organizations – Frédéric Laloux – Diateino 10/2015, 483p

Frédéric Laloux est un ancien de Mac Kinsey devenu coach à l’issue d’un cheminement spirituel. Il propose dans son ouvrage une vision distanciée de l’entreprise, en analysant les étapes par lesquelles cette organisation est passée, de la violence du dirigeant-despote (entreprises « rouges ») à l’effacement du dirigeant-être (entreprises « opale »).

L’exemple d’entreprises « Opale » dans des secteurs fort divers, d’une taille qui peut être très importante fait apparaître leur performance économique, souvent exceptionnelle, tout comme leur capacité d’adaptation à travers la prise en compte de l’ensemble des parties prenantes. Les pratiques analysées sont en rupture profonde avec les paradigmes en cours. Il est question, en effet, d’auto-gouvernance, de quête d’humanité, de stratégie inventée à partir de la base…

S’ensuit la revue des conséquences en ce qui concerne actionnaires, organes de gouvernance et modes de fonctionnement. Un révolution culturelle, qui pourrait bien se trouver en phase avec les attentes profondes de la société pour créer un monde pleinement humain. Un ouvrage clair, qui fait réfléchir et permet d’envisager des possibles radicalement différente, porteurs de bien-être et de plénitude.

De la performance à l’excellence – devenir une entreprise leader (Jim Collins)
Ces géants qui s’effondrent – pourquoi certaines entreprises déclinent quand d’autres résistent (Jim Collins)

De la performance à l’excellence, Jim Collins, Pearson – Village Mondial 2011, 287p
Ces géants qui s’effondrent, Jim Collins, Pearson – Village Mondial 2010, 245p

Jim Collins a enseigné à Stanford. Il est mondialement connu à travers son best-seller « De la performance à l’excellence » (2005, réédité en 2009, en français en 2011). Il parcourt avec la plus grande rigueur l’histoire d’entreprises marquantes. Celles qui ont réussi, pas un peu mieux mais excellemment, en surperformant les indices dans un rapport de 1 à 7 et ce pendant une quinzaine d’années : de quoi faire réfléchir aux facteurs du succès durable. Ils sont, en définitive, de bon sens : Ces entreprises ont en commun un leader attaché avant tout à son entreprise, qui fait montre d’humilité et de volonté, ce que l’auteur qualifie de leadership de niveau 5 (un dirigeant « efficace » s’arrête au niveau 4). Ce leader sait s’entourer, il affronte la brutalité des faits, il sait focaliser l’entreprise sur son « métier », il s’attache à créer une culture d’autoresponsabilité et d’autodiscipline…. Un ouvrage enrichissant tant par la démonstration proposée que par les concepts associés.
Dans l’ouvrage suivant, sont étudiées avec la même rigueur les entreprises qui, ayant connu la réussite, se sont effondrées, toujours au départ pour la même raison, l’hubris, l’arrogance de la réussite. Jim Collins distingue 5 étapes sur le chemin soit de la chute soit de la renaissance. Une lecture passionnante et, là encore, riche d’enseignements.
Riches d’exemples concrets et faciles à lire, deux ouvrages à méditer.

Freedom Inc. (B.M. Carney, I. Getz)

Freedom Inc. – Free your employees and let them lead your business to higher productivity, profits and growth, Brian M. Carney et Isaac Getz, 300p, Crown Business, 2009

B.M. Carney est journaliste au Wall Street Journal et Isaac Getz est professeur à l’ESCP. Leur ouvrage raconte une série d’interviews dans des entreprises qui ont plus de croissance, plus de résultats que les autres. La « clé » est simple : laisser la liberté aux salariés. Leur donner le sens et « laisser faire », c’est-à-dire voir les résultats venir. Les entreprises passées en revue, de toutes tailles, opèrent dans des secteurs variés : Favi, fonderie, Harley Davidson, Goretex,….L’ouvrage est nourri, outre les interviews, de nombreuses références aux concepts managériaux. Il est structuré pour mettre en évidence, de façon pédagogique les ressorts et les questions/réponses aux objections « naturelles » du lecteur. Les lignes directrices sont claires, et, en contrepoint, le changement culturel requis chez les dirigeants : ne plus prétendre tout savoir, tout décider et tout contrôler. Une leçon de cohérence à grande échelle.

Oser la performance autrement (Ph. Crouy, JF Lhérété)

Oser la performance autrement – Transformer l’incertitude en opportunité, Philippe Crouy et Jean-François Lhérété, Dunod.com, 11/2012, 185p

Philippe Crouy est ingénieur, Jean François Lhérété agrégé d’histoire et diplômé de l’ENA. En partant des mutations en cours, ils plaident pour une ré-invention de l’entreprise. En faire, dans un contexte de plus en plus exigeant, une organisation apprenante. Placer l’homme au centre ; en faire l’acteur d’une culture de l’initiative et de l’intelligence collective. Un ouvrage qui propose aux dirigeants une prise de recul et une réflexion sur la place des hommes et leur rôle dans la performance, appuyées l’expérience des auteurs et sur une bibliographie nourrie.