29

sept 2015

L’innovation au cœur de l’entreprise agile et créative

Le 29 septembre dernier s’est tenue à Paris une rencontre Arthusa sur le thème : L’Innovation au coeur de l’entreprise agile et créative. Cette manifestation a réuni une quarantaire de participants autour d’intervenants-experts : Georges Jobard (ancien président de Clextral, président du fonds f2i) et Henri Dolino (Vice-président Marketing et Stratégie de Desjardins Assurance de dommages).

Innover ou mourir : à voir la frénésie qui a saisi les grands groupes dans la recherche de start-ups susceptibles de remettre en cause, à plus ou moins court terme leur business model, l’évidence s’impose que l’entreprise est mortelle, que le choix est entre innover/se renouveler ou mourir.

Une des clés de la survie est à coup sûr l’écoute du client, « boussole » pour ses évolutions. Et, dans le contexte fort mouvementé que nous connaissons, cela peut signifier aussi bien nouveau produit ou service que changement de forme ou d’organisation : l’entreprise doit progresser en agilité.

Agilité ou attention aux signaux faibles requièrent l’implication de tous. Il est devenu banal de souligner que l’humain est la première richesse de l’entreprise. Cela signifie très concrètement que performance et bien-être au travail vont de pair : comment imaginer profiter de l’engagement, de l’initiative, de la créativité de chacun sans se soucier du bonheur de ses collaborateurs ? Il devient alors possible et réaliste d’envisager l’innovation comme culture et mode d’expression au quotidien de la créativité et de la capacité d’initiative. C’est bien ce que met en évidence le concept mis à l’honneur par Isaac Getz d’« entreprise libérée ».[1]. Leur performance sur le long terme parle d’elle-même. Que cela signifie-t-il concrètement ? C’était l’objet de la manifestation « L’innovation au cœur de l’entreprise agile et créative » organisée le 29 septembre dernier.

Une des leçons est très claire : il y a du « bonheur » à innover.

[1] Voir bibliographie « Liberté et Cie »